Alimentation et compléments alimentaires

Sommaire

Cliquer sur les titres afin d’être dirigé sur le bon article.

Le barf c'est top ! Oui mais…

Introduction

Cela fait 15 ans que je pratique le BARF, je suis passé par toutes les idées reçues ( la plupart sont fausses d’ailleurs !), les styles et façons de faire.

J’ai commencé le BARF avec le ratio 40 % de viande, 40 % d’os, 10 % d’abats, 10 % de légumes et des compléments comme des huiles végétale et de poisson.

En plus de ces facteurs, il faut prendre en compte le poids vif, le stade physiologique du chien et sa taille. Pour un adulte, on sera à 2-3 % de son poids vif, pour un chiot, cela va de 5 à 10 %. )

J’ai eu des bons et des mauvais résultats sur mes chiens.

Le mauvais :

- Mes chiens étaient soit trop gros ou trop maigre, difficulté à réguler de façon durable leur poids.

- Faire une gamelle en se basant sur un pourcentage de poids vif pour un chien en croissance, se retrouver avec un chiot en surpoids et être constamment en train de modifier ce pourcentage, y compris les apports en calcium et phosphore.

- La qualité du poil et la couleur change régulièrement et pas toujours en bien.

- La forme et consistance des fèces varient beaucoup.

Le bon :

- Chien jamais malade (du type « maux du quotidien » )
- Mange avec appétit. - Locomotion souple et ample
- Denture saine avec peu de tartre

Les oubliés du BARF " classique "

Au fil du temps, de mes expériences personnelles et de rencontres avec des personnes ayant plus de pratique que moi dans ce mode d’alimentation, j’ai compris qu’il me manquait une chose importante à cette méthode dite “ classique “, c’est la précision et la recherche à combler tous les besoins nutritionnels du chien.

En effet, avec ce type ” classique ” du BARF, qui peut me dire avec précision le ratio phosphocalcique ou le taux de vitamines présent dans la ration de votre chien ?

Un jour, en répondant à un post facebook qui parlait de BARF, une personne est venue me poser la même question que celle ci-dessus, j’étais incapable de lui répondre !

Cette personne c’est Justine Rivière, qui est une professionnelle de la nutrition canine spécialisée dans les rations naturelles pour chien et chat. Nous avons échangé et elle m’a invité à rejoindre son groupe facebook.

J’ai beaucoup appris et surtout, j’ai dû oublier presque tout ce que je savais sur le BARF, j’ai essayer de comprendre ce qu’était les macros et micros nutriments et tout ce qui les composent.

J’ai pu acquérir quelques bases et j’ai compris qu’il était important de pensée « nutrition » et non « faire comme dans la nature ou comme les loups ».

En effet, les chiens ne sont plus des loups depuis longtemps, leurs besoins ont évolués et il faut absolument se sortir de la tête ces idées !

PET DIET DESIGNER

J’ai également appris à utiliser un logiciel très intéressant se basant sur les directives du NRC « Nutrient Requirements of Dogs and Cats » qui se nomme PET DIET DESIGNER. Ce logiciel est en anglais et payant, mais il vous permet de vous familiariser avec les différents besoins nutritionnels de votre chien de façon assez précise. Il permet aussi de créer votre ration avec plus de précision en visualisant en direct l’apport que vous allez combler avec tel ou tel aliment.

Bien entendu, il faut avoir des bases, car il ne s’agit pas de passer les tableaux au vert ou de remplir à 100 %, car certains nutriments entrent en corrélation avec d’autres donc, il faut doser un peu plus ces derniers.

La cantine d'Owen

Le groupe de Justine Rivière a fermé, car elle a créé son entreprise.

Étant donné que la nutrition canine est complexe et nécessite beaucoup de connaissance, Justine propose dorénavant d’aider les propriétaires de chien et de chat, en leur confectionnant des recettes adapté individuellement.

Les particuliers n’auront de ce fait, pas peur de se tromper dans leur recette et ne passeront pas plusieurs heures, pour comprendre la nutrition canine. J’ai voulu tenter l’expérience en prenant des recettes individuelles à une formulation pour IZ mon boxer senior, une autre pour Massaï qui est en "entretient " et enfin, j’ai pris un suivi croissance pour Sowilo.

« Le suivi croissance » va accompagner le chiot dans sa croissance avec plusieurs recettes et des bilans réguliers.

Conclusion

Ce mode d’alimentation, n’est pas le plus simple et le moins risqué !

Vous devez apporter tout ce que votre chien a besoin au risque de le voir carencé, cette dernière met du temps à apparaître, mais une fois qu’elle est là, il est difficile et fastidieux de régler le problème.

L’excès est tout aussi dangereux comme et peut apporter des anomalies squelettiques, une fluidification anormale du sang, des pancréatites…

Désormais, je ne donnerai plus de conseil sur le BARF, après tout ce que j’ai appris la seule chose que je recommanderai, c’est de voir directement auprès d’un professionnel de la nutrition canine ou de rester aux croquettes.

À savoir : un vétérinaire n’est pas un professionnel de la nutrition canine, sauf spécialisation de sa part dans ce domaine.

“Chacun son métier” 

Les idées reçues sur le BARF

FAUX !

Les cancers ne sont pas dus à une mauvaise alimentation sinon tous les chiens seraient au BARF. A contrario, la viande ne provoque pas le cancer à votre chien. Le cancer est bien souvent multifactoriel !

FAUX !

Le bilan sanguin que les personnes font faire, c’est une biochimie ” six paramètres “, cette dernière ne permet en aucun cas de voir une carence ou un excès en VIT E ou manganèse, par exemple.

FAUX !

C’est bien souvent ce que l’on entend le plus et pourtant, c’est une affirmation plus qu’erronée, un BARF bien fait coûte cher, car entre la variété des aliments et les compléments alimentaires à apporter, vous dépassez aisément les 60 € par mois pour un chien de 35 kg. On ne parle même pas de vos frais de déplacements et de stockage au congélateur !

VRAI !

Même si aucune étude n’a permis de le démontrer, les retours des propriétaires semblent unanimes sur cette affirmation. Il est vrai que dans mon cas sur plusieurs chiens élever et nourrit au BARF, je ne suis jamais chez le vétérinaire. ( Attention, on parle d’un BARF bien fait ! )

VRAI !

J’ai mis beaucoup de temps à comprendre pourquoi les vétérinaires étaient si réticents à ce mode d’alimentation. En effet, le BARF est souvent « dangereux » sur le plan de la santé de votre chien, car rare sont les personnes qui le pratique bien !

Les propriétaires pensent qu’il suffit de donner seulement de la viande, des coquilles d’œuf (pour le calcium), des légumes et le tour est joué, ce n’est pas le cas !

Les 3/4 des personnes qui pratiquent le barf, ne veulent pas donner d’os charnus par peur, par conséquent, ils pensent que donner des coquilles d’œuf apportera ce qu’il faut en calcium. C’est là aussi une idée fausse, la coquille d’œuf est pauvre en calcium. 

FAUX !

Plus l’aliment est de mauvaise qualité moins les besoins de votre chien seront couverts. Je vois beaucoup de personnes, pour faire des économies achète des plaques, des boudins de viande du type VSM ou des menus BARF tout prêt fait.

VSM (viande Séparée mécaniquement).
Ce type d’aliment est néfaste pour votre chien, car la viande est issue d’une séparation mécanique en grattant les os afin d’en extraire le moindre morceau, cela a pour conséquence d’avoir un aliment avec une forte teneur en calcium, très peu de protéines et surtout beaucoup d’eau !

Les menus BARF tout prêt fait.
Les menus sont basés sur la généralité nutritionnels (tout comme les croquettes) suivant le stade physiologique du chien (pas de prise en compte de l’activité physique, d’un chien éventuellement casté/stérilisé et encore moins pour un animal souffrance d’une pathologie). 

Les déchets de votre boucher ne sont pas mieux car bien souvent trop gras.

FAUX !

Si le chien devenait agressif en mangeant de la viande, la pratique du BARF serait interdite .

FAUX !

Les os ne sont pas dangereux si vous les donnez cru, charnus, adapté à la mâchoire et à l’expérience de votre chien.

Pour plus d’informations je vous invite à lire mon article sur les os charnus : cliquer ici !

FAUX !

Cette affirmation est récurrente et surtout dangereuse, car votre chien peut être atteint de salmonellose tout comme nous.
Il faut savoir que des études ont été menées et après analyse, il se trouve que la salmonelle reste présente même dans les fèces des chiens étudiés.

Donc si ces dernières sont présentes dans les crottes, elles sont d’autant plus dans le corps de votre chien. 
Imaginez si votre chien est sensible, immunodéprimé… !

De plus, aujourd’hui rien ne permet de démontrer que le PH est réellement différent de celui de l’humain.

VRAI et FAUX !

Le premier reflex à avoir dans ces cas-là, c’est de poser la question à votre vétérinaire et à un professionnel de la nutrition canine. Pourquoi ne pas les mettre en relation pour avoir un suivi complet et surtout le plus sûr possible ?

Dans le cas d’un chien malade, ne vous lancez pas de le BARF seul, sans avoir un accompagnement, vous risquez de faire pire que mieux.

Cependant, si celui-ci est bien encadré et compatible avec la pathologie de votre chien, alors il sera un précieux allié.

FAUX :

D’après mon expérience, j’ai jamais eu de chien parasité à cause du BARF et je n’ai jamais lu d’études mettant en lumière une cause entre ce mode d’alimentation et une infestation de vers.

Il faut simplement vermifuger comme vous le faites sur un chien nourrit aux croquettes.

FAUX :

Vous pouvez partir en vacances avec votre chien, sans problème.
Le tout est de s’organiser (logement et équipement sur place, durée du séjour, etc.).
Faites vos rations pour le nombre de jours sur place et pourquoi ne pas vous aider d’une machine sous vide pour gagner en place ?

Si vous partez et que vous ne pouvez pas emmener les rations, sachez que vous pouvez toujours aller acheter en magasin ce qu’il vous faut (même si vous ne trouvez pas tout au gramme près, cela ne va pas mettre en danger votre chien, pour quelques jours).

Si vous partez en randonnée ou camping sauvage, cela peut être plus complexe, car de la viande fraîches dans le sac à dos ce n’est pas terrible. Cela dit, il existe du boudin BARF spécial vacances, ces boudins ne se conserve pas au frais sauf après-ouverture, c’est une bonne alternative pour quelques jours.

Par contre si vous faites du camping sauvage plusieurs fois dans l’année alors dans ce cas pour vous faciliter la vie, vous devrez passer à une ration mixte (barf/croquettes).

 

(La cantine d’Owen, vous aide à mettre en place cette méthodeCliquez ici )

Les compléments alimentaires

Dans ce document, je vais pour parler des compléments alimentaires que j’utilise dans la gamelle de mes chiens. Bien entendu, je ne mets pas tout en même temps, et tous les jours.

Cela dépend de la composition de la gamelle en elle-même et des besoins du chien à l’instant T.

compléments alimentaires

Le jaune d’œuf cru

Je donne tous les jours à mes chiens 1 jaune d’œuf cru (selon la recette que je fais pour eux), en moyenne vous pouvez en donner à votre chien 2-3 par semaine pour un boxer (même s’il est aux croquettes).L’œuf cru apporte un bon nombre de protéines, de lipides et de vitamines. Étant donné que je donne beaucoup d’œufs dans la semaine pour mes chiens, je ne mets pas je blanc d’œuf qui contient de l’avidine, ce n’est pas recommandé pour eux.

Le Kelp

Le kelp est une algue brune originaire des faibles profondeurs marines.Elle est riche en sels minéraux, oligoéléments et vitamines, il booste l’organisme. Elle permet de traiter des douleurs et affections gastriques, stimuler la production d’hormones thyroïdiennes grâce à sa teneur en iode.Cette algue permet aussi de limiter l’apparition de certains cancers chez les animaux. Dans la gamelle de mes chiens, je l’utilise pour l’apport en iode qui est nécessaire à la bonne santé de ces derniers, je leur donne une pointe de couteau tous les jours.Pour les chiens nourris aux croquettes, vous n’avez pas besoin de complémenter en iode, regardez sur la composition sur votre sac de croquette.
Composition nutritionnelle du Kelp
polyphénols ;polysaccharides et mucilages dont acide alginique à hauteur de minimum 12 % ;protéines contenant tous les acides aminés essentiels à hauteur de minimum 10 % ;caroténoïdes ;vitamines (A, B1, B2, B6, B12, C, E, D 3, K, PP) ;minéraux (calcium, fer, potassium, magnésium, sodium, soufre et phosphore) ;Oligoéléments sous forme de traces.

Les flocons d’avoines

Je me doute que cette partie risque de faire grimacer certains “puristes du BARF”. Il est vrai que quand on entend parler du barf on associe souvent le “sans céréales”.Avec le recul, je me suis réorientée sur un barf dit “nutritionnel” j’ai appris grâce à  des professionnels en alimentation canine naturelle, partageant leurs expériences sur leurs groupes, qu’il fallait voir plus loin que l’aliment en lui-même.Apprendre à voir ce que chaque aliment apporte en nutrition pour le chien, ceci étant, ces professionnels sont d’accord pour dire que le maïs et le blé sont à proscrire des gamelles de nos chiens pour différentes raisons (elles n’apportent rien au chien et peuvent provoquer des soucis de santé, etc.)
Voici ses valeurs nutritionnelles pour 100grammes 
Total des graisses : 6,9 g
Sodium : 49 mg (traces)
Potassium : 61 mg
Total glucide : 56 g
Fibre alimentaire : 11 g
Sucre : 1,2 g
Protéines : 14 g

En ce qui concerne la valeur quotidienne des vitamines et des minéraux, le flocon d’avoine contient :
Vitamine A : 8 %
Calcium : 8 %
Fer : 33 %
Vitamine B-6 : 15 %
Magnésium : 6 %

Les flocons d’avoine ont un grand intérêt dans la gamelle d’un chien au barf, notamment, au niveau des fibres, du magnésium et aussi des vitamines de la famille B, sans parler d’une bonne source de vit A et un apport conséquent de fer. J’en donne 40 grammes (pesés à sec) réhydrater, tous les jours.Il ne faut jamais oublier que quand on fait soit même la gamelle de son chien, il faut penser à apporter tous les nutriments et en quantité suffisante.
compléments alimentaires

L’huile de noix de coco

Cette huile est très intéressante sur le plan nutritionnel, elle permet d’apporter différents nutriments sans apporter de mauvaises graisses. L’huile de noix de coco est composée presque exclusivement d’acides gras saturés, mais également de triglycérides à chaîne moyenne (TCM), une source d’énergie métabolisée par le foie.Ces dernières sont vite métabolisées par l’organisme, en plus de cela, elle est composée à 50% d’acide laurique, puissant antibactérien.Ce qui nous intéresse dans l’huile de coco pour notre chien ce sont les omégas 6 & 9 (acide linoléique et oléique) connus pour leurs bienfaits en matière d’immunité et inflammatoire
Ses bienfaits 
Système immunitaire du chien : L’huile de coco lutte contre les infections et renforce le système immunitaire général du chien.

Système métabolique : Prévient le diabète car elle joue un rôle de régulation de l’insuline.

Favorise un bon fonctionnement de la glande thyroïde.

Oreilles, bouche, yeux : Lutte contre les infections des oreilles, des yeux, de la bouche chez nos chiens .

Cerveau et vieillissement : Favorise un bon fonctionnement des fonctions cérébrales

Système digestif : Améliore la digestion et l’absorption des nutriments. Aide à la guérison des troubles du système digestif

Pelage et peau : Désinfecte et aide à la cicatrisation des plaies (vous pouvez complémenter avec du gel d’aloe véra et/ou du miel). Calme les démangeaisons. Réduit les allergies. Améliore le pelage, fait briller le poil

Antiparasitaire canin : Les propriétés antifongiques, antivirales et antiparasitaires de l’huile de coco aident à lutter contre les acariens, les infections fongiques, la galle des oreilles.

Je n’en donne pas tous les jours à mes chiens, je préfère des cures ou bien en donner 1 à 3 fois par semaine. Au niveau de dosage, je compte 2.5 par tranche de 5 kg de poids corporel. Si votre chien n’est pas habitué, divisé cette dose par 2 au début.

L’ortie

Je n’utilise pas souvent l’ortie pour mes chiens, mais elle n’en est pas moins intéressante.En effet, elle est dépurative et antidiabétique, tient à distance arthrite et rhumatismes, c’est apprécié pour le chien ayant des soucis articulaires ou en croissance, grâce à sa teneur en silice élevée. Elle prévient aussi de l’anémie, de la fatigue, des problèmes de peau tels que l’eczéma, elle nettoie les reins grâce à sa fonction de détox.
Voici une petite idée de sa valeur nutritionnelle pour 100 grammes d’ortie fraîche.
Valeur énergétique kcal
Eau : 80 g
Protéine : 8 g.
Lipides : 1 g
Glucides : 9 g
Vitamine C : 333, mg
Calcium : 630 mg
Fer : 7,8 g

Vous pouvez trouver de l’ortie en poudre, pour vos animaux, la posologie est de 2.5 gr pour 5-10kg de poids corporel. Je le fais en cure pour mon vieux boxer..

La Vitamine E

Je complémente mes chiens en vitamine E, car la viande et les abats ne suffisent pas à couvrir cet apport.

La vitamine E est très importante et entre en corrélation avec d’autres nutriments, c’est pourquoi il en faut suffisamment. Il ne faut pas donner qu’un seul type de Vit E, mais bel et bien les 4 principaux : d-alpha, d-Beta et d-delta et d-gamma. Je donne un cachet du produit (en photo) par jour, tous les jours . Les dosages varient selon votre recette de gamelle, mais une chose est sûre, c’est que cela manque cruellement dans les gamelles barf. Ayez en tête que la vit E est un anti-oxydant et quelle joue un rôle dans la valeur nutritionnelle de chaque nutriment, elle évite l’oxydation trop rapide de ces derniers.

Attention, ne prenez pas le produit si c’est marquer DL-alpa celle-ci est une forme de synthèse nettement moins assimilable que la version naturelle, donc il faudra doubler la dose pour espérer avoir l’équivalent niveau apport.

Le zinc

C’est le même combat que pour la Vit E, il en manque cruellement dans les gamelles de barf, il est pourtant essentiel et lui aussi rentre en corrélation avec d’autres nutriments. Il doit être légèrement plus élevé que le fer et le cuivre, mais pas trop non plus. Préférez prendre le zinc dit “Gluconate “, c’est la forme naturelle. Je donne 1 cachet tous les 2 jours à mes chiens.

La levure de Bière

Hé non, la levure de bière ne provient pas de la Bière ! La levure de bière est un Champignon microscopique (saccharomyces cerevisiae), ce dernier est utilisé pour faire de la bière et de la pâte à pain, d’où son nom “levure de Bière”. La levure de bière est utilisée et appréciée par les animaux, grâce à sa teneur en prébiotiques et probiotiques et l’existence de vitamines type B (sauf vitamine B12=Choline ).
La levure de bière agit sur le métabolisme, la peau, le pelage du chien ainsi que sur les griffes. Le poil est plus “vivant”, pigmenté et agréable au toucher. Cela évite la perte de poils abondants, les pellicules ou squames. Elle évite également les allergies de la peau. Au-delà de l’apport en vitamines de type B, la levure de bière apporte des fibres qui servent à stimuler le développement de bonnes bactéries qui sont utiles à la bonne santé de l’intestin du chien. Quant au pré et probiotiques, ils entretiennent la flore intestinale et donc de mieux digérer. D’autres oligoéléments tels que le sélénium ou le zinc sont aussi contenus dans la levure de bière et une fois consommés par le chien, cela favorise la synthèse des protéines au sein de son organisme.

Pour la posologie : referez-vous à la notice du produit, ou de manière générale partez sur 1 gramme pour 10 kg de poids. La photo ci-dessus montre un pot de levure de bière pour équidés. C’est la même que pour les chiens mais c’est un plus gros contenant pour un rapport quantité/prix abordable.

Le lithothamne

Qu’est ce que le Lithothamne ? 

Origines : Mer du Nord, Manche, Océan Atlantique, Mer Méditerranée Le lithothamne est une petite algue rouge, naturellement riche en minéraux et oligoélément. Le Lithothamne cristallise le calcium, le magnésium, le fer, ainsi que d’autres oligoéléments contenus dans la mer. 

D’accord, mais à quoi sert le Lithothamne pour mon chien ?

Le Lithothamne à différentes propriétés notamment :
La reminéralisation des os et cartilage en évitant les déficiences en minéraux, soutient pendant la croissance des os, évite et combat les troubles ostéo-articulaires.

Le Lithothamne est également un excellent anti-inflammatoire. Il permet de soulager les douleurs articulaires et rhumatismales.

Le lithothamne agit comme un anti-acide grâce à un pH alcalin (basique).

Il lutte ainsi contre l’acidité gastrique et les troubles associés (reflux acides, les brûlures d’estomac, les gastrites, les ulcères d’estomac, etc.), maintient ou restaure un bon équilibre acido-basique, le lithothamne, lutte contre certaines infections urinaires. Comme vous l’avez lu plus haut, le lithothamne est très intéressant, pour nous ou nos animaux.
Dans quel cas utiliser du Lithothamne ?

Dans le cadre d’un régime BARF, RAW ou RM (Ration ménagère).Parfois, notre chien ne peut pas manger d’os charnus (problèmes dentaires, de mâchoire etc.), le lithothamne peut être un bon substitut. Bien évidemment, il ne faut pas d’apport de calcium en plus, si on donne du Lithothamne… Attention à l’excès de calcium ! Pour la posologie, consultez votre vétérinaire ou suivez les inscriptions sur le produit.Dans le cas d’un chiot ayant une croissance “difficile” ou un chien ayant des soucis articulaires (arthrose, dysplasie etc.)Dans ce cas, faites très attention aux dosages (surtout si le chien est nourri aux croquettes, donc déjà un apport en calcium), consultez votre vétérinaire de préférence. Le dosage devra être léger et progressif.N’hésitez pas à calculer le ratio Ca/p de vos croquettes. Dans tous les cas faite attention au ratio Phospho-calcique (Ca/p). 

Pour rappel : 
Ca/P = 1 à 1,5 Pourcentage recommandé par le NRC = National Research Council, (sur matière sèche).1.0 à 1.8% de Calcium et 1.6% de phosphore, pendant la lactationCroissance du chiot 0.8 à 1.5% de Calcium et 0.6 à 1.2% de phosphore, Fin de gestation/lactation et fin de croissance du chiot 1.1% de Calcium et 0.9% de phosphore Chien adulte, en moyenne.0.9 à 1.5% Calcium et 0.8 à 1.1% de phosphore (Ca/p =1 à 1.5)Chiot de petite à moyenne race.0.9 à 1.4% de Calcium et 0.8 à 1.1% de phosphore (Ca/p = 1 à 1.3)Chiot de grande race à géante.0.7 à 1.5% de Calcium et 0.5 à 1.1% (<1% si senior) (Ca/p = 1 à 1.5) pour un chien adulte ou un senior.

 Comment calculer le ratio Ca/P ?Rien de plus simple ! Il faut diviser le pourcentage de calcium par le pourcentage de phosphore, donc, 1.5% de calcium et 1.2% de phosphore = Ca/p de 1.251.5/1.2 = 1.25 Ca/p

Sous quelle forme trouve-t-on le lithothamne ? À quel prix ?
Vous pouvez trouver le lithothamne sous différentes formes comme les gélules et la poudre. L’idéal pour nos loulous reste le lithothamne en poudre, car il est plus facile à doser. Regardez bien la composition du produit, évitez les mélanges (lithothamne et autres choses), car le dosage va être différent et ce sont souvent des produits de moins bonne qualité.

Le dilemme de l’os charnu dans la gamelle

Introduction

J’ai jugé bon de faire un petit article sur les os charnus dans la gamelle de nos chiens, car c’est la crainte de beaucoup de personnes, et même le refus de mettre son chien au cru à cause de cela.

Je me souviens en 2014, lorsque j’ai commencé à parler du BARF sur les réseaux sociaux, le fait d’annoncer que je donnais des os charnus à mes chiens m’ont valu une réelle pluie de reproches et d’insultes.

“Tu vas tuer ton chien…” “C’est de la maltraitance…” “Tu es irresponsable, tu ne devrais pas avoir de chien, etc”.

Ces phrases sont les plus “sympas” par rapport à ce que j’ai reçu en message privé, bref… Je peux comprendre en effet la réticence et la crainte autour des os que l’on donne aux chiens, puisque bon nombre d’entre nous n’a jamais entendu dire par un professionnel du monde canin. Non les os, sont à proscrire, c’est trop dangereux”.

Je vais vous répondre OUI, l’os est dangereux et NON l’os charnu n’est pas dangereux… Avez-vous saisit la différence ?

En effet, l'os est dangereux, si :

Il est donné cuit : donner un os cuit, c'est donner un os qui partira en petits morceaux pointus et dangereux.

Il est donné sans viande autour : en effet, lorsque l'on donne un os non charnu (sans viande autour), le chien court les mêmes risques que si l'os était cuit.

Il est donné en taille non proportionnelle à la taille de la mâchoire : un os trop petit ne sera pas mâché, il sera avalé tout rond, risque d'obstruction ou d'étouffement.
Le type d'os n'est pas en rapport avec l'expérience du chien (avec les os charnus) : 
en effet, on évitera des os trop "complexes", comme la cuisse de poulet, pour un chien débutant, car celui-ci sera tenté de manger la peau et ensuite l'os (ce qui revient au même que de donner l'os sans qu'il soit charnu), préférez un os moins charnu comme un dos de poulet ou un cou de volaille. 

L'os n'est pas dangereux quand il est donné intelligemment, c'est-à-dire, en prenant compte de la taille de ce dernier, du fait qu'il soit charnu ou non, et de l'expérience de votre chien. 

Je ne recommande pas les os de grands herbivores comme le bœuf (les os dits "porteurs"), le chien ne peut pas le manger entièrement, certains chiens sont frustrés et ont tendance à "s'acharner" dessus au risque de se blesser ou de casser une ou plusieurs dents. 

De plus, s'il n'est pas entièrement mangé, l'os a tendance à rester à l'abandon dans un jardin, ce n'est pas très hygiénique ! 
Mangez-vous votre pain au chocolat lorsqu’il est tombé par terre ?

Si votre boucher vous donne gentiment des os de grands animaux (bœuf, porc, etc.), et que le chien ne peut pas le manger entièrement, faites-en un bouillon d’os, c’est excellent pour votre chien et il se régalera.

Ail, ail, ail ! Même pas mal !

Ses bienfaits :

  • Stimule le système immunitaire
  • Lutte contre les infections bactériennes, virales et fongiques (champignons)
  • Détoxifie le corps
  • Améliore le système cardio-vasculaire

Interdiction aux :

  • Chiots moins de 8 semaines
  • Chiens ayant de l’anémie ou avant une opération chirurgicale   
  • Attention :

    En trop grosse quantité, l’ail peut devenir toxique pour votre chien.
    Respectons les doses…   

Posologie  (Cure De 15 Jours )

De 4 kg : 1/4 de gousse
De 4.5 kg à 8kg : 1/2 gousse
De 9 kg à 19 kg : 1 gousse
De 20 kg à 32 kg : 2 gousses
De 33 kg à 44 kg : 2 gousses et demi

En Poudre Ou En Jus (3 À 4 Fois Par Semaine, En Cure)

Poids de la nourriture 500 gr : 1/8 cuillère à café
1 kg : 1/4 de cuillère à café
2 kg : 1/2 cuillère à café

Vetagro Sup Campus Vétérinaire de Lyon  Année 2017 - Thèse n°03

Une thèse datant de 2017, démontre que seulement 0.1% d’appel en toxicologie du CNITV en 2015, ferait suite à l’ingestion d’ail. Dans cette thèse il est expliqué que l’ail serait plus toxique que l’oignon mais qu’il faudrait que le chien ingère 5 gr/kg d’ail frais pendant 7 jours consécutifs pour avoir des effets toxiques ! 

 

Pour compléter cet article, après plusieurs recherches sur le net (lecture d’articles divers).
On a tendance à mettre l’ail dans le même “panier” que l’oignon à juste titre, car ils font tous 2 partis du groupe “Allium”, cela dit leurs différents taux ne sont pas les mêmes notamment, au niveau des thiosulfates (substances soufrées toxiques).

 

Une gousse faisant en moyenne 2-3 grammes, et que l’on donne 1 gousse pour un chien de 30-35kg, le taux de toxicité est assez loin d’être atteint. Il est également dit, qu’a ce jour, aucune dose létale n’a été constatée !

Bien entendu, il ne faut pas “tenté le diable” (comme on dit) et ne pas abuser sur les quantités, alors l’ail ne représentera pas un danger pour votre chien. Il existe cependant quelques contre-indications :

L’ingestion est contre-indiquée pour des animaux ayant des problèmes de coagulation ou d’anémie !

Il est conseillé de ne pas en donner à des animaux programmés pour une chirurgie, car cela augmente les risques d’hémorragie. Il faut arrêter son administration au moins deux semaines avant la date de l’intervention.

L’ail est également contre-indiqué pour des chiots de moins de 8 semaines, pour la simple raison qu’ils sont incapables de produire des globules rouges avant 8 semaines d’âge. 

2 pensées s’entrent chocs entre les personnes qui sont pour l’utilisation de l’ail et les contre.

Vous trouvez de tout sur le net, des thèses et des articles de vétérinaires, des articles de personne non professionnelle dans le domaine de la santé canine… A vous de lire, afin d’avoir des informations de manière générale (les + et les -) et enfin de vous faire votre avis.
Mon avis est de donner de l’ail mais de façon raisonnée et raisonnable. En faisant ainsi je n’ai jusqu’à présent, jamais eu de problème.

Retour en haut