Close

Les Tests de dépistage
chez le Boxer

Dans cette partie je vais vous expliquer les différents dépistages effectués par les éleveurs de boxer, que vous pouvez bien entendu faire.

Vous devez vérifier ces paramètres avant de choisir votre chiot chez l’éleveur.

La dysplasie de la hanche

Comme tous les chiens de grande taille ou de taille moyenne, la dysplasie coxo-fémorale est récurrente. Chez le boxer LOF, la majorité des éleveurs font dépister leurs chiens avant toute reproduction, par le biais d’une radiographie sous anesthésie générale.

Le chien doit être placé sur le ventre, avec les pattes arrière positionnées en alignement du corps, tout en les étirant et en veillant à ce qu’elles soient parallèles, le placement du bassin doit être allongé en positon symétrique. Une fois le cliché réalisé, vous devez les faire parvenir au lecteur officiel du club de race, M. Goyenvalle.

 

Pour ce faire, vous avez 2 possibilités :
Envoyer la radiographie argentique,
Votre vétérinaire envoie la radiographie via le site https://www.myvetsxl.com –

 

Dans tous les cas, vous devez envoyer le règlement et les documents relatifs à la demande de dépistage. Les frais pour une lecture de la radiographie de dysplasie sont de :
44 €

Une fois, tout cela fait, il faut attendre le retour de la radiographie et du résultat.

01

Les stades de la dysplasie.

Une fois que votre radiographie est passée sous les yeux du lecteur officiel, celui-ci va attribuer un “stade”, qui va de A à E.

Voici les stades en détails :
A : aucun signe de dysplasie coxo-fémorale (angle à 105° et plus)

B : état sensiblement normal (Une hanche est classée B si tout est normal (bonne congruence ou congruence imparfaite) Avec un angle NO compris entre 100 et 105°))

C : dysplasie coxo-fémorale, légère (Angle NO entre 100 et 105°, avec début de subluxation (La tête fémorale tend à sortir légèrement de sa cavité, l’acétabulum.))

D : dysplasie coxo-fémorale moyenne (angle NO compris entre 100 et 90°)

E : dysplasie coxo-fémorale sévère (angle NO inférieur à 90° avec, subluxation importante et bien souvent il y a des signes d’arthrose). Donc vous comprenez qu’il n’est pas recommandé de faire reproduire des chiens qui ont un stade D ou E

Détermination de l’angle de Norberg-Olsson

02

La dysplasie : Est-ce génétique ?.

La dysplasie a un facteur génétique, mais pas que ! Sur un chiot en pleine croissance, on limitera les grandes balades de plus d’1 h, on évitera de le faire sauter, descendre ou monter les marches par exemple. Il faudra que votre chiot ait une alimentation saine et équilibrée, avec un apport suffisant en calcium, sans le complémenter en calcium, s’il n’en a pas besoin, cela pourrait être pire et avoir l’effet inverse.

Sténose aortique et sténose pulmonaire

Il y a une dizaine d’années, les boxer (même LOF) étaient sujet au souffle cardiaque, allant du simple souffle physiologique au souffle cardiaque sévère.

Le boxer était en haut du top 10 des races de chien à soucis cardiaque.

Grâce au travail des éleveurs et au dépistage systématique des boxer, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir … Malgré cela, il faut rester vigilants et continuer de dépister systématiquement tous les boxers destinés à la reproduction. 

Le dépistage se fait par échodoppler détaillé, sans anesthésie et indolore pour le chien, celui-ci doit juste rester calme en position debout.

Comme pour la dysplasie, il faut envoyer le bilan au lecteur officiel du club de race, le Professeur Valérie CHETBOUL .

Il ne faut pas oublier le règlement de 51 € pour la lecture ainsi que les documents demandés par le club de race.

Les stades de la sténose aortique et pulmonaire.

Même chose que pour la dysplasie, il y a des "stades" allant de 0 à 4.

AS0 et PS0 : le cœur est sain et sans fuite, etc. Plus le chiffre augmente, que ce soit pour la sténose aortique et/ou pulmonaire, moins c'est bon. Un chien qui revient avec un résultat de dépistage as3/ps0 ou as0/ps3, il ne faut absolument pas le faire reproduire.

Je ne détaille pas plus les différents stades par rapport aux fuites, etc. Car c'est un dépistage plus complexe, seul le vétérinaire qui fera l'examen pourra vous renseigner.

La spondylose

C’est une arthrose des articulations vertébrales. Une inflammation qui va progressivement entraîner une ankylosante (raideur au niveau de la colonne vertébrale).

Elle affecte souvent les chiens de grandes races. Les boxer ont une prédisposition génétique. Sa localisation préférée est au niveau des vertèbres lombaires, parfois thoraciques.
L’articulation lombo-sacrée est parfois également affectée. Des excroissances osseuses, se forment aux extrémités des vertèbres, elles forment les fameux “becs de perroquet” et à terme forme un pont en se reliant les unes aux autres rendant progressivement fixe la colonne vertébrale

01

Les stades de la Spondylose.

L’examen est le même que pour le dépistage de la dysplasie de la hanche, il faut faire une radiographie, sachant que la sédation n’est pas obligatoire. Le chien doit être placé sur le flanc, le dos droit.

Il existe 4 niveaux : 

Stade 0 : l’articulation est normale sans soucis du ligament et sans excroissances osseuses.

Stade 1 : le ligament est légèrement hypertrophié et de petites excroissances osseuses se forment aux bords de l’articulation.

Stade 2 : le ligament est plus épais, et les excroissances osseuses sont plus grosses et distinctes.

Stade 3 : les excroissances osseuses forment presque un pont, mais ne sont pas encore soudées. Le ligament quant à lui, est très épais.

Stade 4 : il s’est formé un pont complet. Les 2 vertèbres n’ont plus de mobilité, elles sont rigides.

Radio faite sur un chien de 7 ans. radio dite "normale" pour son âge
spondylose sévère
Radio faite sur une chienne de 4 ans.
radio d'une colonne vertébrale saine
Précédent
Suivant

La radiographie de la 2e diapositive ne devrait même pas exister ! 

Dans ce cas, votre chien est privé d’une partie non négligeable de sa mobilité (courses, saut, amplitude des mouvements,  etc. quasiment impossibles)

C’est pourquoi, je m’engage à faire dépister mes chiens pour la spondylose et de choisir mes reproducteurs de façon raisonnée. 

02

Est-ce héréditaire ?

La dysplasie a un facteur génétique, mais pas que ! Sur un chiot en pleine croissance, on limitera les grandes balades de plus d’1 h, on évitera de le faire sauter, descendre ou monter les marches par exemple. Il faudra que votre chiot ait une alimentation saine et équilibrée, avec un apport suffisant en calcium, sans le complémenter en calcium, s’il n’en a pas besoin, cela pourrait être pire et avoir l’effet inverse.

La dysplasie rénale

La Dysplasie Rénale est une “nouvelle” maladie, chez le boxer.

On ne sait pas beaucoup de choses à son sujet actuellement, nous savons juste que cela touche de très jeunes chiens voir des chiots et que malheureusement, ces derniers n’atteignent que rarement les 3 ans.

La dysplasie rénale, qu’est-ce que c’est ?

Selon mes recherches sur le net, la dysplasie rénale chez le chien est une malformation congénitale des reins. Certaines parties fonctionnelles du rein sont immatures et n’assurent pas leur rôle d’épuration. La dysplasie rénale est le plus souvent héréditaire, c’est-à-dire transmise génétiquement par les parents à leur descendance. Le boxer est une race prédisposée à cette maladie.

Il n'y a malheureusement pas grand chose à faire lorsque les symptômes apparaissent, si ce n'est de mettre son boxer sous traitement afin de lui apporter un confort de vie et d'espérer ralentir la maladie. Depuis peu, le club de race du boxer, encourage les éleveurs et propriétaires de boxer à faire dépister leurs chiens. Pour se faire, il suffit de faire une échographie des reins entre 9 et 12 mois.  Il n'y a pas besoin de sédater votre animal. Cet examen permet de cibler et d'écarter de la reproduction les chiens atteints. Malheureusement, l'échographie ne permet pas de mettre en lumière les chiens dits "porteurs sains". Le bon sens voudrait que les éleveurs écartent un mâle ou une femelle ayant donné naissance à des chiots malade de DR, de la reproduction, mais le "bon sens" n'est pas donné à tout le monde.

La dysplasie Rénale - Le dépistage ADN

Soyez avertis des nouveautés de l’élevage 

Justine DENIS, responsable de l'élevage et référente "bien-être animal"
ACACED : N°2021/b960-de-70 - SIRET : 908.730.877.00015
© 2022 Les textes et images de ce site sont la propriété exclusive de l'élevage - reproduction partielle ou totale interdite

language »