Close

Mauvaise radio des hanches,
mauvais diagnostic

justine.D

Introduction

Je vois tous les jours sur les réseaux, des propriétaires désemparés devant un diagnostic sombre sur les hanches de leurs chiens et parfois même, de leurs chiots !

Si vous avez lu la rubrique sur les dépistages de santé, vous en avez appris un peu plus sur la dysplasie des hanches.

Je vais ici, vous parler ou du moins, vous sensibiliser à la radio des hanches ou plus précisément la partie « technique » d’un BON cliché radiographique.

Mon but : sensibiliser les particuliers à reconnaître un mauvais cliché radiographique qui va fausser le diagnostic.

Où peut-on faire une radio des hanches ?

Vous pouvez le faire chez votre vétérinaire s'il est équipé du matériel nécessaire ou chez un spécialiste en radiologie.

Quelques numéro utiles

Cabinet vétérinaire du Dr Mirkovic Sébastien : Tel 04 77 27 04 27
Clinique Vétérinaire des Étangs - Dr Jean-Philippe Jaudon : Tel 04 74 98 01 10
ENVA (École Nationale Vétérinaire d'Alfort) : Tél : 01 43 96 73 73
Aquivet : Tél 05 56 95 01 01
Fregis : Tél 01 49 85 83 00

Placement optimal pour la prise d'un cliché radiographique.

 

Selon le club de Race AFB (Association Française du Boxer)
Extrait du protocole de dépistage…

Il doit être placé en décubitus dorsal, le plan sagittal du corps étant perpendiculaire au plan de la table.

Le bassin doit être allongé et en position symétrique ; les membres sont en extension complète, parallèles au grand axe du bassin, les rotules en position supérieure et médiane.
Dans ce but, le chien est placé en extension forcée par traction sur les membres antérieurs et
postérieurs.

Après la prise du cliché, la position radiographique doit être contrôlée par l’égalité des largeurs des ailes et des cols de l’ilium, la symétrie et l’égalité des surfaces des trous obturateurs, la symétrie des lignes trochantériennes, le parallélisme des membres entre eux et avec le plan sagittal, la position médiane des rotules (qui doivent être visibles sur le cliché) sur les trochlées
fémorales.

Positionnement en image

Positionnement vu de profil
Positionnement vu du dessus

Le constat

Comme je l’ai expliqué plus haut, depuis plusieurs mois sur les réseaux, je constate que de plus en plus de jeunes boxers sont diagnostiqués “dysplasique” et que bien souvent le vétérinaire lui recommande l’opération…

 

La question qui se pose, c’est soit il y a un réel souci dans la race du boxer, soit il y a un souci du côté de certains vétérinaires ?

Après quelques réflexions et recherches, j’ai constaté que beaucoup de vétérinaires diagnostiquent une dysplasie sur un chien de moins de 1 an, souvent entre 6-9 mois, or, nous savons que le squelette n’est pas terminé à 6 mois, comment est-il possible de dire qu’un chiot est dysplasique ? 

 

J’ai également constaté que beaucoup de ces radiographies sont mal faites. Le bassin est de travers, les membres non parallèles ou pas assez tendus. 

 

Il est alors impossible de voir une dysplasie ou de savoir avec précision la gravité de cette dernière.

Comment reconnaitre une bonne radio, d'une mauvaise ?

Afin d'éclairer les non avertis voici quelques images de radiographie des hanches.

Ci dessus 2 clichés, un même chien !

le cliché de gauche le chiot a 7 mois et demi. Le cliché de droite il a 9 mois.

Analysons ces clichés.

Cliché de gauche : réalisé par le vétérinaire “de famille”, on constate que les membres sont non parallèles et que le bassin n’est pas droit. En fait, rien est droit dans cette radiographie.

 

Cliché de droite : réalisé par un spécialiste, on constate que le bassin est droit et les membres sont parallèles. On peut voir que cela change tout au niveau du positionnement des têtes de fémur dans la cavité de la hanche.

 

Le propriétaire de ce boxer s’est vu proposer une opération par son vétérinaire “de famille”. Cette personne a été bien conseillée et a demandé un 2e avis chez un spécialiste. Ce dernier a donné un diagnostic bien plus réjouissant en disant que les hanches de ce boxer étaient A/B. Nous sommes donc très loin d’une dysplasie !

Autre cas

Analysons ces clichés.

Cliché de gauche : Bien qu’il y ait un souci sur la hanche droite, on peut aisément voir que rien ne va ! 

Le bassin penche vers la droite alors que les membres ont tendance à “pousser” vers la gauche. De plus, les membres ne sont pas parallèles.

Il est impossible d’avoir un avis précis sur l’état des hanches.

 

Cliché de droite : Il s’agit d’un bon cliché, en effet, le bassin est droit et les membres sont parallèles. 

Que faire, si le diagnostic de dysplasie est posé sur un cliché radiographique " mal fait " ?

Si votre boxer est LOF, demandez conseil en priorité à votre éleveur, ce dernier saura vous conseiller et vous accompagner au mieux !

Il vous proposera probablement de refaire un cliché radiographique chez un autre vétérinaire (probablement le sien) ou chez un spécialiste.

 

Si votre boxer ne provient pas d’un élevage : 

Sachez que vous pouvez aller voir un autre vétérinaire ou même un spécialiste et demander à refaire un cliché radiographique.

C’est VOUS qui décidez !

Attention !

On ne pose jamais un diagnostic de dysplasie chez un chiot (moins de 1 an), le squelette n’est pas fini  et bien souvent un chiot en croissance a les articulations sont souvent plus ” molle ”

” flexible “, donc les angles, et autres, bougent.

Pour un diagnostic fiable il vaut mieux attendre 1 an pour faire passer une “Bonne” radiographie à votre chien.

 

Proposer une opération des hanches sur une radiographie mal faite à un chiot, est un non sens total !

La photo de droite est une photo que j’aimerais que tout propriétaire de chiot ait en tête.

Un chiot est loin d’être fini de former lorsqu’il né, le squelette va mettre énormément de temps avant d’être totalement fixé. 

 

Pour rappel : Il est primordial de ne pas avoir de jeux brusques, de sauts, de balades trop fatigantes et de monter et descendre des marches pendant au moins les 10-11 premiers mois.

Photo issue du site 

https://lesloupsdargoat.jimdofree.com/activite-age-chiot/

Je remercie toutes les personnes qui ont contribué à cet article en m’envoyant les clichés de leur chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Justine DENIS, responsable de l'élevage et référente "bien-être animal"
ACACED : N°2021/b960-de-70 - SIRET : 908.730.877.00015
© 2022 Les textes et images de ce site sont la propriété exclusive de l'élevage - reproduction partielle ou totale interdite

language »