Close

Le BARF c'est TOP !
Oui mais ...

justine.D

Introduction

Cela fait 15 ans que je pratique le BARF, je suis passé part toutes les idées reçues ( la plupart sont fausses d’ailleurs !), les styles et façons de faire.

J’ai débuté le BARF avec le ratio 40 % de viande, 40 % d’os, 10 % d’abats, 10 % de légumes et des compléments comme des huiles végétale et de poisson.

En plus de ces facteurs, il faut prendre en compte le poids vif, le stade physiologique du chien et sa taille. Pour un adulte, on sera à 2-3 % de son poids vif, pour un chiot, cela va de 5 à 10 %. )

J’ai eu des bons et des mauvais résultats sur mes chiens.

Le mauvais :

- Mes chiens étaient soit trop gros ou trop maigre, difficulté à réguler de façon durable leur poids.

- Faire une gamelle en se basant sur un pourcentage de poids vif pour un chien en croissance, se retrouver avec un chiot en surpoids et être constamment en train de modifier ce pourcentage, y compris les apports en calcium et phosphore.

- La qualité du poil et la couleur change régulièrement et pas toujours en bien.

- La forme et consistance des fèces varient beaucoup.

Le bon :

- Chien jamais malade (du type « maux du quotidien » )
- Mange avec appétit. - Locomotion souple et ample
- Denture saine avec peu de tartre
Le BARF c'est TOP ! Oui mais …

Les oubliés du BARF " classique "

Précédent
Suivant

Au fil du temps, de mes expériences personnelles et de rencontres avec des personnes ayant plus de pratique que moi dans ce mode d’alimentation, j’ai compris qu’il me manquait une chose importante à cette méthode dite “ classique “, c’est la précision et la recherche à combler tous les besoins nutritionnels du chien.

En effet, avec ce type ” classique ” du BARF, qui peut me dire avec précision le ratio phosphocalcique ou le taux de vitamines présent dans la ration de votre chien ?

Un jour, en répondant à un post facebook qui parlait de BARF, une personne est venue me poser la même question que celle ci-dessus, j’étais incapable de lui répondre !

Cette personne c’est Justine Rivière, qui est une professionnelle de la nutrition canine spécialisée dans les rations naturelles pour chien et chat. Nous avons échangé et elle m’a invité à rejoindre son groupe facebook.

J’ai beaucoup appris et surtout, j’ai dû oublier presque tout ce que je savais sur le BARF, j’ai essayer de comprendre ce qu’était les macros et micros nutriments et tout ce qui les composent.

J’ai pu acquérir quelques bases et j’ai compris qu’il était important de pensée « nutrition » et non « faire comme dans la nature ou comme les loups ».

En effet, les chiens ne sont plus des loups depuis longtemps, leurs besoins ont évolués et il faut absolument se sortir de la tête ces idées !

PET DIET DESIGNER

J’ai également appris à utiliser un logiciel très intéressant se basant sur les directives du NRC « Nutrient Requirements of Dogs and Cats » qui se nomme PET DIET DESIGNER. Ce logiciel est en anglais et payant, mais il vous permet de vous familiariser avec les différents besoins nutritionnels de votre chien de façon assez précise. Il permet aussi de créer votre ration avec plus de précision en visualisant en direct l’apport que vous allez combler avec tel ou tel aliment.

Bien entendu, il faut avoir des bases, car il ne s’agit pas de passer les tableaux au vert ou de remplir à 100 %, car certains nutriments entrent en corrélation avec d’autres donc, il faut doser un peu plus ces derniers.
Le BARF c'est TOP ! Oui mais …
Le BARF c'est TOP ! Oui mais …

La cantine d'Owen

Le groupe de Justine Rivière a fermé, car elle a créé son entreprise.

Étant donné que la nutrition canine est complexe et nécessite beaucoup de connaissance, Justine propose dorénavant d’aider les propriétaires de chien et de chat, en leur confectionnant des recettes adapté individuellement.

Les particuliers n’auront de ce fait, pas peur de se tromper dans leur recette et ne passeront pas plusieurs heures, pour comprendre la nutrition canine. J’ai voulu tenter l’expérience en prenant des recettes individuelles à une formulation pour IZ mon boxer senior, une autre pour Massaï qui est en "entretient " et enfin, j’ai pris un suivi croissance pour Sowilo.

« Le suivi croissance » va accompagner le chiot dans sa croissance avec plusieurs recettes et des bilans réguliers.

Conclusion

Ce mode d’alimentation, n’est pas le plus simple et le moins risqué !

Vous devez apporter tout ce que votre chien a besoin au risque de le voir carencé, cette dernière met du temps à apparaître, mais une fois qu’elle est là, il est difficile et fastidieux de régler le problème.

 

L’excès est tout aussi dangereux comme et peut apporter des anomalies squelettiques, une fluidification anormale du sang, des pancréatites…

Désormais, je ne donnerai plus de conseil sur le BARF, après tout ce que j’ai appris la seule chose que je recommanderai, c’est de voir directement auprès d’un professionnel de la nutrition canine ou de rester aux croquettes.

À savoir : un vétérinaire n’est pas un professionnel de la nutrition canine, sauf spécialisation de sa part dans ce domaine.

“Chacun son métier” 

Les idées reçues sur le BARF

FAUX !

Les cancers ne sont pas dus à une mauvaise alimentation sinon tous les chiens seraient au BARF. A contrario, la viande ne provoque pas le cancer à votre chien. Le cancer est bien souvent multifactoriel !

FAUX !

Le bilan sanguin que les personnes font faire, c’est une biochimie ” six paramètres “, cette dernière ne permet en aucun cas de voir une carence ou un excès en VIT E ou manganèse, par exemple.

FAUX !

C’est bien souvent ce que l’on entend le plus et pourtant, c’est une affirmation plus qu’erronée, un BARF bien fait coûte cher, car entre la variété des aliments et les compléments alimentaires à apporter, vous dépassez aisément les 60 € par mois pour un chien de 35 kg. On ne parle même pas de vos frais de déplacements et de stockage au congélateur !

VRAI !

Même si aucune étude n’a permis de le démontrer, les retours des propriétaires semblent unanimes sur cette affirmation. Il est vrai que dans mon cas sur plusieurs chiens élever et nourrit au BARF, je ne suis jamais chez le vétérinaire. ( Attention, on parle d’un BARF bien fait ! )

VRAI !

J’ai mis beaucoup de temps à comprendre pourquoi les vétérinaires étaient si réticents à ce mode d’alimentation. En effet, le BARF est souvent « dangereux » sur le plan de la santé de votre chien, car rare sont les personnes qui le pratique bien !

Les propriétaires pensent qu’il suffit de donner seulement de la viande, des coquilles d’œuf (pour le calcium), des légumes et le tour est joué, ce n’est pas le cas !

Les 3/4 des personnes qui pratiquent le barf, ne veulent pas donner d’os charnus par peur, par conséquent, ils pensent que donner des coquilles d’œuf apportera ce qu’il faut en calcium. C’est là aussi une idée fausse, la coquille d’œuf est pauvre en calcium. 

FAUX !

Plus l’aliment est de mauvaise qualité moins les besoins de votre chien seront couverts. Je vois beaucoup de personnes, pour faire des économies achète des plaques, des boudins de viande du type VSM ou des menus BARF tout prêt fait.

VSM (viande Séparée mécaniquement).
Ce type d’aliment est néfaste pour votre chien, car la viande est issue d’une séparation mécanique en grattant les os afin d’en extraire le moindre morceau, cela a pour conséquence d’avoir un aliment avec une forte teneur en calcium, très peu de protéines et surtout beaucoup d’eau !

Les menus BARF tout prêt fait.
Les menus sont basés sur la généralité nutritionnels (tout comme les croquettes) suivant le stade physiologique du chien (pas de prise en compte de l’activité physique, d’un chien éventuellement casté/stérilisé et encore moins pour un animal souffrance d’une pathologie). 

Les déchets de votre boucher ne sont pas mieux car bien souvent trop gras.

FAUX !

Si le chien devenait agressif en mangeant de la viande, la pratique du BARF serait interdite .

FAUX !

Les os ne sont pas dangereux si vous les donnez cru, charnus, adapté à la mâchoire et à l’expérience de votre chien.

Pour plus d’informations je vous invite à lire mon article sur les os charnus : cliquer ici !

FAUX !

Cette affirmation est récurrente et surtout dangereuse, car votre chien peut être atteint de salmonellose tout comme nous.
Il faut savoir que des études ont été menées et après analyse, il se trouve que la salmonelle reste présente même dans les fèces des chiens étudiés.

Donc si ces dernières sont présentes dans les crottes, elles sont d’autant plus dans le corps de votre chien. 
Imaginez si votre chien est sensible, immunodéprimé… !

De plus, aujourd’hui rien ne permet de démontrer que le PH est réellement différent de celui de l’humain.

VRAI et FAUX !

Le premier reflex à avoir dans ces cas-là, c’est de poser la question à votre vétérinaire et à un professionnel de la nutrition canine. Pourquoi ne pas les mettre en relation pour avoir un suivi complet et surtout le plus sûr possible ?

Dans le cas d’un chien malade, ne vous lancez pas de le BARF seul, sans avoir un accompagnement, vous risquez de faire pire que mieux.

Cependant, si celui-ci est bien encadré et compatible avec la pathologie de votre chien, alors il sera un précieux allié.

FAUX :

D’après mon expérience, j’ai jamais eu de chien parasité à cause du BARF et je n’ai jamais lu d’études mettant en lumière une cause entre ce mode d’alimentation et une infestation de vers.

Il faut simplement vermifuger comme vous le faites sur un chien nourrit aux croquettes.

FAUX :

Vous pouvez partir en vacances avec votre chien, sans problème.
Le tout est de s’organiser (logement et équipement sur place, durée du séjour, etc.).
Faites vos rations pour le nombre de jours sur place et pourquoi ne pas vous aider d’une machine sous vide pour gagner en place ?

Si vous partez et que vous ne pouvez pas emmener les rations, sachez que vous pouvez toujours aller acheter en magasin ce qu’il vous faut (même si vous ne trouvez pas tout au gramme près, cela ne va pas mettre en danger votre chien, pour quelques jours).

Si vous partez en randonnée ou camping sauvage, cela peut être plus complexe, car de la viande fraîches dans le sac à dos ce n’est pas terrible. Cela dit, il existe du boudin BARF spécial vacances, ces boudins ne se conserve pas au frais sauf après-ouverture, c’est une bonne alternative pour quelques jours.

Par contre si vous faites du camping sauvage plusieurs fois dans l’année alors dans ce cas pour vous faciliter la vie, vous devrez passer à une ration mixte (barf/croquettes).

 

(La cantine d’Owen, vous aide à mettre en place cette méthodeCliquez ici )

Nous avons fait le tour des idées reçues les plus répandues, il y en a beaucoup !
Vous l’aurez compris, le BARF est complexe et nous entendons de tout et de rien à ce sujet.


Vous avez beaucoup de groupes sur les réseaux sociaux à ce sujet et je suis sur aucun d’entre eux (hormis celui de l’association BARF ASSO).
Beaucoup sont « sectaires » malheureusement et prêchent de mauvaise informations, ces derniers sont souvent des particuliers non formé en nutrition canine ne voyant que la partie émergé de l’iceberg.


Le BARF ce n’est pas « faire comme dans la nature », le BARF, c’est avant tout penser « nutrition ».


Le chien n’est plus un loup depuis bien longtemps, aujourd’hui, il peut encore manger des aliments crus.
Il est possible que dans les années à venir, au fil de son évolution, ce dernier finisse par ne manger que des croquettes et ne tolérera plus les aliments crus non transformés.


Un nouveau régime alimentaire verra peut-être le jour
« LE CROQUETTIVORE »
???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Justine DENIS, responsable de l'élevage et référente "bien-être animal"
ACACED : N°2021/b960-de-70 - SIRET : 908.730.877.00015
© 2022 Les textes et images de ce site sont la propriété exclusive de l'élevage - reproduction partielle ou totale interdite

language »