Close

À propos de moi

Je m’appelle Justine, j’habite en Normandie et plus précisément dans le Calvados.

Je suis passionnée de Boxer depuis mon année de BEPA élevage canin et félin, en alternance.

En effet, le mercredi, je pratiquais l’éducation canine comme activité, et j’avais un boxer comme “élève”

Il s’appelait Brasko, ce chien était formidable, très calme et doux. Je l’ai eu avec moi pendant toute mon année de BEPA, un lien s’était créé entre nous. 

Je me suis rendue compte que cette race m’avait tapé dans l’œil.

Mon 1er Boxer

Quelques années après avoir découvert ma passion pour cette race, j’ai décidé de franchir le pas et de prendre mon propre boxer. En 2013, IZ un mâle bringé clair marqué de blanc vient vivre avec moi.

C’est un boxer qui vient de chez des particuliers et malheureusement, après différents examens il s’avère qu’il est dysplasique de stade E ou F (sévère), son dos est tordu et son bassin également.

IZ est atteint d’une malformation congénitale plutôt rare chez le boxer. En effet, il souffre de microphtalmie dégénérative, ce qui se traduit par des globes oculaires plus petits que la moyenne, une cataracte, des pupilles difformes et immobiles ainsi qu’une vue médiocre (dans son cas, il est presque aveugle). Pour en savoir plus sur la microphtalmie chez le chien, veuillez suivre ce lien : www.fregis.com

Massaï - le monde du LOF

Après ce que j’ai vécu avec Iz, j’ai voulu mettre toutes les chances de mon côté en prenant cette fois-ci, un boxer LOF dans un élevage sérieux.

Vous comprendrez alors pourquoi il y a autant d’articles sur mon site, sur la santé de nos boxers, ainsi que mes expériences avec les remèdes naturels.
Je suis devenue intransigeante sur la santé des chiens, que je produis !

Après avoir pris un an à choisir l’élevage où je prendrais mon chien, je me suis arrêtée sur l’élevage du Chemin Des Bringés, qui semblait sérieux.

En effet, j’y ai trouvé beaucoup de professionnalisme, de respect envers les chiens et surtout de vrais passionnés ! Des chiens adultes bien dans leurs têtes et leur corps, avec des tests de dépistage de fait. J’ai vite craqué pour le petit bébé Bringé unicolore sur fond rouge cuivré, il s’appellera Massaï. Avec lui et l’aide précieuse de Alain, son éleveur, j’ai découvert le monde des expositions canines, les bonnes choses et les moins bonnes.

Ma vision de l'élevage

01

L'élevage c'est quoi ?

Du point de vue de Wikipédia l’élevage canin, c’est :

L’élevage canin est l’activité agricole de conduite de la reproduction de l’espèce Canis lupus familiaris ou chien en vue de la production et de la commercialisation de chiots. L’élevage de chiens doit être pratiqué avec des chiens de race afin de faire du LOF….” (Lexique cynophile, cliquer ici !)
  
De mon point du vue… … et celui de bon nombre d’éleveurs c’est avant tout, de promouvoir et d’améliorer la race, autant sur le plan physique, comportemental que la santé tout en respectant le plus fidèlement possible, le standard de la race.

02

Le standard, berceau de la race

Mon but étant de respecter le standard le plus possible et de contrer l’apparition de certaines dérives chez le boxer, le fait qu’il soit trop petit ou trop gros par rapport à leurs sexes, avec des corps peu osseux (de plus en plus légers), et des têtes/crânes qui perdent fortement en substance, comme des museaux trop longs (du type dogue allemand) et des museaux non pleins (manque de largeur).

Le boxer est un « Dogue » il doit avoir la carrure en conséquence sans être trop lourd non plus. Je ne veux pas faire d’hypertype (museau trop court type bouledogue), ou des chiens trop lourds.

En France nous avons peu de boxers qui respectent le « standard de base », il faut donc aller chercher tout cela à l’étranger et c’est ce que je compte faire, dans la mesure du possible : revenir aux sources du standard.

Si je me lance dans cette grande aventure, c’est que j’estime (sans prétention), pouvoir apporter quelque chose à cette magnifique race.

Je souhaite produire des chiens les plus sains possible niveau santé, en veillant à faire dépister mes reproducteurs et à choisir des étalons eux aussi dépistés (sur les maladies communes au boxer) avant toute reproduction, ils seront également confirmés au LOF. Sans cela, ils ne reproduiront pas…. Le travail sur le caractère est tout aussi important, il sera pris en compte lors du choix du mâle et de la femelle.

Pour information: un éleveur ayant un nom d’affixe (ex: du Jarl de Normandie) est obligé de ne produire que du chien inscrit au LOF (Livre des Origines, Français), au risque de se voir enlever son affixe par la SCC etc.

La naissance de la race

Le bullenbeisser

Chien de grande taille, avec de l’os, plutôt trapu, d’aspect général molossoïde.

Bulldog anglais

Chien de taille moyenne moins compact et assez haut, museau plus court que le bullenbeisser.

Le premier Boxer

Plus petit que le Bullenbeisser, un peu plus léger également au niveau de l’ossature (on peut imaginer l’influence du Bulldog anglais.)

Ma ligne de conduite

01

Un brassage génétique

Je trouve cela intéressant de brasser les pedigrees et les courants de sang, on évite par ce biais la stagnation de la race et on apporte des axes d’améliorations.
Je priorise les étalons hors France
(il faut comprendre que cela a un coût supplémentaire) ou un pedigree étranger et peu répandu, en fonction des caractéristiques de la lice, tout en gardant en tête ce but:
"Le retour aux sources du standard".

02

A l'élevage

Tout comme mes chiens adultes, les chiots vivent à la maison et sont avec moi au quotidien, ils sont désensibilisés aux bruits que l’on peut rencontrer dans une maison.

Ils sont également sociabilisés au maximum à leurs congénères. Les premiers jours de vie, les bébés disposent d’une pièce afin d’avoir un environnement calme et apaisant, pour qu’ils puissent petit à petit s’ouvrir au monde “extérieur”.

L’évolution du chiot se fait toujours à son rythme et je m’adapte toujours à eux. Les bébés sont prêts à rejoindre leurs familles à partir de leurs 2 mois (8 semaines), si je les considère prêt à partir.

Bien entendus, ils seront identifiés, primo-Vaccinés et auront le certificat de bonne santé, fait par le vétérinaire.

03

Vivre en appartement, est-ce un problème ?

Je n’ai pas d’à priori sur les personnes qui vivent en appartement, tant qu’ils ont bien conscience qu’il faudra plus de sorties, qu’un chien qui bénéficie d’un jardin, et qu’il faudra davantage stimuler le chiot/chien avec des jeux d’occupations, que vous soyez là ou non.

N’oubliez pas qu’avoir un chiot, c’est s’engager pour au minimum, 10 ans. Vous êtes dans l’obligation de subvenir à ses besoins physiologiques et comportementaux.

04

Les “remèdes naturels”

Je tiens à donner le moins possible de médicaments dit allopathiques (traditionnels), à mes animaux, chiots comme adultes. Cependant, lorsque je ne peux pas faire autrement (pour le bien-être de mes chiens), le traitement allopathique fourni par le vétérinaire sera toujours respecté.

Je précise qu’avant de donner quoi que ce soit à mes chiens, ils seront toujours vus par leur vétérinaire (vous devez faire de même, si vous souhaitez suivre ce que je fais).

05

L'alimentation de mes chiens

Nos reproducteurs adultes sont exclusivement nourris au BARF, les chiots seront sevrés également avec ce mode d’alimentation. Rassurez-vous je n’impose en aucun cas cette méthode, vous serez libre de donner des croquettes à votre chiot, une fois chez vous, je vous accompagnerais volontiers dans cette démarche.

Mon investissement personnel sur les réseaux

Le groupe Facebook sur : La spondylose chez le boxer

Toujours dans le but d’améliorer la race, j’ai voulu aller plus loin dans mes démarches, allant au-delà, de faire simplement de l’élevage. Je partage beaucoup mes connaissances et interrogations avec tous les propriétaires de boxer.

Au fil des échanges, j’ai constaté que de jeunes sujets étaient de plus en plus atteints de spondylose (bec de perroquet), bien souvent des formes graves, handicapantes et douloureuses pour le chien.

Je me souviens qu’une amie m’a fait part de la radiographie de la colonne vertébrale de sa jeune chienne de 4 ans ! C’était catastrophique, à cet âge la chienne avait déjà des ponts de formés et 1/3 de la colonne de soudée ainsi que des “becs de perroquet” déjà bien visibles et marqués sur la quasi-totalité de la colonne…

Parce que je trouve cela alarmant et que peu d’éleveurs en parlent, j’ai décidé de créer le groupe suivant : La Spondylose chez le boxer LOF (uniquement).

Les propriétaires de boxers LOF qui n’ont pas de visées de reproduction sont la majorité silencieuse ! Il faut que quelqu’un porte leurs voix et je le ferais volontiers.

Aucun animal ne devrait vivre en souffrant et se paralysant petit à petit de la colonne vertébrale, encore moins, un jeune chien ! Je vous conseille fortement de rejoindre le groupe, de remplir le recensement et de le partager autour de vous.

Je souhaite les sensibiliser à faire passer une radiographie de la colonne vertébrale à leur chien, pour que leurs voix soient prises en compte et que nous puissions faire remonter l’information via le club de race. Dans un second temps, essayer de comprendre quels sont les facteurs qui induisent le développement de la spondylose :

– la génétique,
– l’alimentation,
– les accidents de la vie,
– la médication,
– le surpoids,
– les sports canins,
– la morphologie du boxer au titre individuel (un dos plus ou moins long),
– une croissance non-homogène.

Peut-être est-ce dû à tout cela ou seulement, certains facteurs ?

Les autres groupes que j'administre

Bébé boxer à placé LOF :

Je mets en place de nombreux fichiers, afin de faciliter la recherche des membres. Je veille également au respect du règlement. Sur ce groupe, tous les reproducteurs doivent être dépistés cœur et hanches avec de bons résultats. J’ai mis en place un fichier des éleveurs présents sur le groupe, afin de les mettre en avant.

Délégation AFB Île-de-France :

Alain étant le délégué du club de race pour l’île de France, je l’aide à gérer ce groupe. Sur ce dernier, toutes les photos et les événements d’IDF y sont renseignées.

La dysplasie des hanches chez le boxer :

Le but du groupe est de partager les expériences de chacun sur la dysplasie, sa façon de la gérer, de faire un recensement des cas, etc.

Boxer LOF de France : Proposition de Saillie

Ce groupe est conçu pour toute personne ayant un étalon lof et dépisté (cœur et hanche), afin de poster une annonce de ce dernier et pour les personnes qui recherchent un étalon en France. Attention : les propriétaires d’étalons LOF et dépistés refusent souvent la saillie sur une chienne non LOF !

Justine DENIS, responsable de l'élevage et référente "bien-être animal"
ACACED : N°2021/b960-de-70 - SIRET : 908.730.877.00015
© 2022 Les textes et images de ce site sont la propriété exclusive de l'élevage - reproduction partielle ou totale interdite

language »